Portrait d’intervenante : Andréa Piñeros - Bijoux

Dans nos ateliers, chaque discipline a ses impératifs et chaque intervenant a ses petites manies... Nous vous invitons les découvrir à travers le portrait des intervenants qui les font vivre. 

 

Nom : Andréa Piñeros

Discipline enseignée à Paris-Ateliers : le BIJOU

Depuis combien de temps : j’enseigne depuis 2002 et à Paris-Ateliers depuis 2016

 

• Quelle est ta formation, ton parcours ? 

J’ai tout d’abord fait une formation en "Design de l’objet". Puis je me suis orientée vers le bijou car cela me permet d’être présente de la création à la fabrication de l’objet. Le fait de le fabriquer moi-même me permet d’en suivre toutes les étapes en ayant beaucoup plus de possibilités de création. 

D’autre part, à la différence du design d’objet qui porte essentiellement sur des objets utilitaires, le bijou touche les gens, il permet d’avoir un rapport à l’humain, de créer des objets liés à l’histoire de chacun. À travers la création de bijoux, je travaille plus sur le symbole que la fonction de l’objet, et cela donne du sens à mon travail. 

 

Que souhaites-tu apprendre à tes élèves, que souhaites-tu leur transmettre ?

Ma passion ! 

Je souhaite leur faire comprendre que les métiers manuels permettent de canaliser notre énergie, notre attention et que si on les pratique avec passion, ils deviennent alors source d’épanouissement. 

 

Que retires-tu de ton expérience d’intervenante ?

"Enseigner, c’est une aventure humaine, qui m’enrichit". 

 

Trois mots pour décrire l’ambiance de ton atelier ?

Convivialité / Partage  /  Technique

 

Ta technique,  outil, matériau ou support favori ou indispensable ? Pourquoi ?

Pour mon atelier, il s’agit d’un outil indispensable : la pince sans forme aiguille !  Elle sert à mettre en forme sans marquer le métal. 

 

Les « petites manies » de ton atelier ?

Moi, ma petite manie est de constamment demander à mes élèves de ne pas croiser les jambes surtout pour ne pas se faire mal au dos. 

Je leur demande également de mettre leurs mains en mode "playmobils" : c’est à dire de ne pas casser les poignets pour réussir à les faire les bons gestes. 

 

Ce qui te manque le plus actuellement ?

Retrouver mes élèves et partager avec eux, pouvoir de nouveau explorer de nouvelles techniques. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’atelier de Bijoux à Paris-Ateliers, c’est par ici

Et pour découvrir le travail d’Andréa, c’est par là

Les mains "Playmobils" !