À découvrir : l’atelier de Livre d’artiste

Le livre d’artiste n’est pas un livre d’art ou un livre sur l’art. Il est une œuvre d’art. L’artiste décide du format, du papier et réalise l’ensemble. Il en est l’imprésario, le créateur et le propriétaire exclusif. Bienvenue dans cet atelier où la rencontre des mots et de l’image est attisée par la créativité et la verve de l’intervenant, Joël Leick. Artiste, auteur et éditeur, il a réalisé de nombreux livres d’artistes avec des poètes, notamment Michel Butor. Et son œuvre a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles ou en groupe.

Les larges baies vitrées de l’atelier, contigu à celui de dorure, donnent sur une belle cour pavée. Sur de grandes tables, il y a de la colle, du papier, des peintures. Puis, au fond, du matériel d’imprimerie, des presses, bref tout ce qu’il faut pour fabriquer un livre d’artiste.

« Le point de départ peut être une poésie, une phrase, quelques mots, un titre. Le but est d’établir un dialogue, une fusion du texte et de l’image en utilisant différentes techniques : photographie, découpage, collage, peinture, dessin » explique Joël Leick. Le livre d’artiste est un terrain de jeux qui échappe à tout système. Il permet de défier l’espace clos du livre, d‘en détourner le matériau et de bouleverser les conventions de l’écrit et de l’image.

Au début, les inscrits façonnent à la main un Leporello, ou livre accordéon qui se déplie grâce a une technique de pliage et de collage des pages. Puis ils réfléchissent au contenant, au contenu et à toutes les étapes du projet : le thème, le concept, la reliure, la technique, la mise en page, la typographie et la couverture. Isabelle, peintre et graveuse, réalise des monotypes (estampes non reproductibles) d’un boulevard parisien où elle a vécu et qui seront émaillés de petits textes personnels. « J’ai eu envie de mettre des mots sur un travail graphique. Rien n’est impossible au niveau des formes, de la présentation mais aussi du choix des papiers ou des matières, pour peu que le tout soit cohérent ». Natacha éditrice de livres illustrés, fabrique un objet livre : une boite avec des questions en alliant le visuel et le textuel. Pour donner naissance à une œuvre singulière, elle utilisera tour à tour l’encre, l’aquarelle, le monotype. Hadil, qui a toujours dessiné et écrit, finalise un petit livre-frise ou se déroulent plusieurs empreintes de beaux monotypes autour de la figure du tigre.

« L’image et le texte sont inséparables pour assurer la trame narrative » souligne Danielle professeur de lettres. Sur un petit format, elle peint un paysage pour illustrer ses poèmes. « Je vais essayer de faire quelque chose d’assez beau pour l’offrir ». Habité d’une incroyable vitalité, Joël Leick sait passionner les participants sur le sujet et aime à rappeler que « le livre d’artiste est pour lui un lieu d’exposition de ses œuvres dans un esprit de correspondance, d’échange et de partage ».

 

Découvrir les horaires de cet atelier.